Café Scientifique « Séduction et Reproduction en Milieux Marins »

Café Scientifique avec Thierry Pérez au sein de la Bibliomaison le 24/10/2019 (Photo : Bureau du CNRS en Am. Sud)

À l’heure où les séries de slows ont disparu des discothèques, et que l’Homme considère que les réseaux sociaux seuls peuvent réduire la difficulté de trouver un (ou une) partenaire sexuel(le), il convient de montrer qu’il existe dans la nature des exemples pour lesquels il est bien plus compliqué d’assurer une descendance. Il existe même un monde, celui du silence, où bramer comme un cerf pour attirer une femelle n’est pas possible. Il existe même des êtres vivants capables de donner des milliers, des millions de descendants sans bouger le moindre membre.

La conférence de Thierry Pérez, organisée le 24 octobre 2019 au sein de la Bibliomaison du consulat de France de Rio de Janeiro, nous a amené à la découverte de l’inventivité de représentants de la biodiversité marine et nous a présenté des exemples d’arts de la séduction et/ou de la reproduction chez de nombreuses espèces. Ces méthodes sont empruntées à nos plus proches cousins vertébrés, adeptes des parades amoureuses, mais aussi à nos plus lointains parents qui ont développé des stratagèmes reproductifs ayant évolué depuis plus de 500 millions d’années. De la nage du mérou, à la méthode « sneaker » du poisson lune en passant par la danse de la cellule charriante des éponges et la parade des requins, cette conférence a permis d’étudier et de mieux connaitre ce qui se passe sous la mer de manière ludique. La conférence a réuni près de 40 personnes. Le public, curieux et conquis, a pu interagir avec Thierry Pérez dans une session de questions/réponses à la suite de cette présentation.

 

A propos du directeur de recherche, Thierry pérez :

Thierry Pérez est Directeur de Recherche au CNRS au sein de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE). Il est spécialisé dans l’étude d’un groupe d’organismes présents dans toutes les mers du monde –les éponges–, ce qui le conduit à travailler dans le monde entier. Depuis de nombreuses années, il mène ses recherches au Brésil dans le domaine de la biodiversité des éponges. Il est aujourd’hui directeur du Laboratoire International Associé franco-brésilien MARRIO créé en 2013, résultat de collaboration entre le CNRS, l’UFRJ et l’UERJ.