UMI

NomThemeDateInstitut CNRSVille Brésil
UMI Jean-Christophe Yoccoz CNRS-IMPAMathematics2005-2018INSMIRio de Janeiro

Présentation:

Les relations franco-brésiliennes en mathématiques sont parmi les plus riches et anciennes de la coopération scientifique entre les deux pays. Afin de mieux les accompagner, le CNRS et l’IMPA ont créé en 2005 une Unité Mixte Internationale (UMI). Depuis sa création, l’UMI a accueilli tous les ans de deux à quatre chercheurs français, les candidats étant sélectionnés essentiellement en fonction de leur projet scientifique, avec une priorité donnée aux jeunes chercheurs. Les rapports d’activités de ces chercheurs témoignent des collaborations qui ont été créées par ces séjours, ainsi que de l’implication des chercheurs dans la vie scientifique de l’IMPA (organisation de séminaire ou de colloques, etc..).

Plusieurs thèses de co-tutelles franco-brésiliennes ont été soutenues ces dernières années. Pour développer cette action, l’UMI maintient des liens étroits avec plusieurs écoles doctorales, comme l’Ecole Universitaire de Recherche Mathématique Hadamard ou l’Ecole Doctorale Bézout, stimule la réalisation à l’IMPA de stages de fin d´études d’élèves de grandes écoles, et encourage des étudiants de master de l’IMPA à séjourner en France.

Des observations du comité scientifique qui a mené l’évaluation de cette UMI à l’automne 2016, il ressort clairement que l’UMI joue un rôle certain dans la vie scientifique de l’IMPA, contribue à son rayonnement, et que ce partenariat avec l’IMPA renforce le rôle international du CNRS. A l’occasion de son renouvellement en 2017, l’UMI a été rebaptisée « UMI Jean-Christophe Yoccoz », en hommage au mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, chercheur honoraire de l’IMPA, lauréat de la médaille Fields en 1994, décédé le 3 Septembre 2016, qui fut un pilier de la coopération scientifique franco-brésilienne.

La signature de l’accord de coopération de cette nouvelle UMI a eu lieu lors d’une cérémonie dans les locaux de l‘IMPA le mardi 21 novembre 2017, en présence de Marcelo Viana, directeur de l’IMPA, Claudio Landim, directeur de l’UMI 2924, Jean-Stéphane Dhersin, directeur adjoint scientifique de l’INSMI (Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions), Olivier Giron, conseiller culturel adjoint de l’ambassade de France au Brésil, et Olivier Fudym, directeur du bureau CNRS Rio.

Activités de recherche:

L’IMPA possède actuellement 11 équipes de recherches, qui sont au cœur de l’activité de l’UMI, travaillant sur les thématiques scientifiques suivantes:

L’activité de l’UMI n’est toutefois pas limitée strictement à ces domaines, et l’extension vers des recherches portant sur d’autres champs des mathématiques et leurs interactions avec d’autres disciplines sont encouragées. L’UMI est particulièrement intéressée par des séjours de longue durée de chercheurs seniors dans des thématiques peu représentées au Brésil, afin de les développer et d’ouvrir de nouvelles voies. Trois thématiques retiennent particulièrement l’attention: la théorie des nombres, la combinatoire et l’apprentissage statistique.

L’UMI aspire à devenir une des principales portes d’entrées de mathématiciens français au Brésil. Dans cette perspective, l’accueil des chercheurs français par l’UMI au sein des autres universités brésiliennes est fortement encouragé. Cet engagement participe à la volonté de l’IMPA de renforcer l’activité mathématique dans tout le Brésil.

 

Complément:
Depuis 2000, l’IMPA est une association privée sans but lucratif, qui reçoit des subventions de l’état. Chaque année l’institut co-organise l’Olympiade Brésilienne de Mathématiques. Il compte en son sein Artur Avila, lauréat de la médaille Fields en 2014. En 1998, à l’âge de 19 ans seulement, ce Franco-Brésilien commence une thèse en dynamique unidimensionnelle, à l’IMPA, sous la direction de Welington de Melo. En 2001, il rejoint le Collège de France pour un post-doctorat avec Jean-Christophe Yoccoz. De cette rencontre naît une grande complicité mathématique. Recruté au CNRS en 2003, il entre au Laboratoire de probabilités et modèles aléatoires (CNRS/Université Paris Diderot/UPMC), avant d’obtenir en 2006 une bourse de trois ans au Clay Mathematics Institute, qui lui offre la liberté de travailler dans n’importe quel laboratoire au monde. Il choisit alors de revenir à l’IMPA, au sein de l’unité mixte internationale CNRS – IMPA. En 2008, à seulement 29 ans, il devient le plus jeune directeur de recherche au CNRS et intègre l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche. Aujourd’hui, il partage son temps entre Paris et Rio.