En 2019, le CNRS fête ses 80 ans…

Cet anniversaire va se décliner tout au long de l’année avec un grand nombre d’évènements, y compris à l’international, et la devise destinée à les accompagner résonne tout particulièrement sur notre continent américain :

« Depuis 80 ans, nos connaissances bâtissent de nouveaux mondes… »

 En Amérique du Sud, l’évènement marquant sera la Première Rencontre Régionale du Réseau  CNRS , du 8 – 10 mai 2019, à Santiago du Chili. Son principal objectif sera de favoriser l’émergence de grands projets transverses et interdisciplinaires et de nouvelles collaborations dans la région. Les thèmes abordés seront : Climat – milieux aquatiques –  Biodiversité, Sciences des données, et Energie et technologies convergentes. Ces trois sujets sont assez largement connectés, et d’autant plus pertinents dans un pays qui va recevoir la COP25 en 2020.

Depuis la création du CNRS, les échanges et collaborations scientifiques ont accompagné l’essor  de la recherche dans cette Région. Parmi nos partenaires, l’Université de São Paulo fête cette année ses 85 ans, le CONICET argentin, construit sur le modèle du CNRS, a fêté ses 60 ans l’an dernier, le CBPF brésilien vient de souffler ses 70 bougies le 15 janvier, l’IMPA a 67 ans, etc…

En 2019, le bureau CNRS Rio va élargir sa zone d’activités à toute l’Amérique du Sud… Le bureau de Rio, créé en 2010 pour travailler au Brésil avait commencé à intégrer les pays du Cône Sud à ses activités en 2016. Le prochain numéro des Nouvelles CNRS Rio  incorporera donc des sujets dans des pays tels que la Colombie et le Pérou…

En 2019, la 4ème édition des Nouvelles CNRS Rio, est d’ailleurs traversée par le temps. Temps longs, il y a 32 000 ans avant-le-CNRS, où la rubrique « Parole de Chercheurs » nous parle des premiers habitants de la vallée du fleuve Uruguay. Temps cosmiques, avec le laboratoire conjoint ALFA-APC qui rassemble une communauté de chercheurs en astroparticules, créée en Argentine en s’appuyant sur le laboratoire Auger, et qui s’investit maintenant dans les grands projets QUBIC et ANDES. Temps de l’écologie évolutive avec l’Unité Mixte Internationale EBEA sur les algues marines au Chili. Temps de l’anthropocène avec l’Observatoire Hommes-Milieux Bahia Exploradores dans la Patagonie chilienne. Temps de l’ensemencement et de la diffusion de la culture scientifique avec l’Institut Serrapilheira au Brésil.

En 2019, un temps d’anniversaire encore, avec les 40 ans du programme CAPES-COFECUB, à qui nous consacrons dans ce numéro la rubrique « Tout un programme ».

Et c’est bien connu : « Quand on aime on a toujours 4 x 20 ans !

Olivier Fudym
Directeur Bureau CNRS Rio

Retour au sommaire