Focus sur le Réseau Marcel Roche au Vénézuela

 

La diplomatie scientifique en temps de crise : l’exemple du Réseau Marcel Roche au Venezuela

Afin de renforcer les liens historiques de coopération scientifique entre la France et le Venezuela, l’ambassade de France à Caracas avait soutenu la création du Réseau Marcel Roche en 2018, regroupant 5 établissements d’enseignement supérieur côté vénézuélien et 6 côté français, et promouvant les mobilités d’étudiants et de chercheurs. L’activité en 2019 fait état de 15 mobilités entrantes (d’étudiants niveaux master et doctorat en cotutelle), de 3 séjours de chercheurs vénézuéliens en France et de 4 missions d’enseignants français au Venezuela. Outil adapté à la conjoncture, le réseau fonctionne et marque le positionnement unique de la France au Venezuela en matière d’ESR.

Le Réseau Marcel Roche favorise les échanges aux niveaux équivalents aux masters et doctorats français pour les activités suivantes :

  • Sessions de formation intensive dispensées par des équipes de professeurs franco-vénézuéliens dans des établissements appartenant au RMR ;
  • Missions courtes de recherche pour professeurs ou chercheurs ;
  • Appui à la mobilité étudiante ;
  • Cotutelles de thèses doctorales ;

Les actions du RMR sont conçues dans le respect des principes d’équité et de réciprocité tout en cherchant à optimiser les ressources humaines et financières au travers de la mutualisation des moyens.

Plus d’infos sur le site de l’Ambassade de France au Venezuela.