«

»

janv. 10

Je suis Charlie – Le CNRS solidaire

Le Centre national de la recherche scientifique exprime sa solidarité et son soutien aux victimes, et à leurs proches, de l’attentat effroyable perpétré le 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo.

Témoignages

Au nom de la liberté d’expression, le CNRS invite chercheurs, ingénieurs, techniciens et tous ceux qui le souhaitent à exprimer leur réflexion ou commentaire, sur la liberté de savoir, de comprendre, de chercher qui est le fondement de la connaissance et de l’approche scientifique.

Alain Fuchs, président du CNRS, nous a livré le 7 janvier son témoignage en réaction à l’attentat effroyable perpétré contre Charlie Hebdo :

« L’actualité terrifiante, horrible que nous traversons nous invite à réfléchir sur la liberté d’expression, et sur ce qui fait une république et une démocratie, mais aussi sur les valeurs d’un organisme comme le CNRS. Et nos valeurs sont justement celles de la liberté, la liberté d’expression, mais aussi celle de découvrir, d’inventer, de savoir.

Elles remontent loin ces valeurs, elles remontent à la science elle-même, c’est-à-dire à plusieurs siècles. Cette invention correspond dans l’histoire de l’humanité à l’idée que l’on peut s’extraire des dogmes, pour découvrir dans la nature et inventer des représentations de la nature qui ne sont pas celles qui sont imposées par l’idéologie. Le CNRS fondé par Jean Perrin en 1939 pendant le Front populaire, à un moment où l’on a créé également le Palais de la découverte, les universités populaires, est porteur de toutes ces valeurs, valeurs de liberté à travers la science et l’esprit scientifique, valeurs de démocratie et de liberté d’expression.

Naturellement, le CNRS est solidaire de Charlie Hebdo. Cela n’est pas juste une question de circonstances, nous sommes là très émus et très mobilisés et nous le resterons. »