La Fiocruz fête ses 120 ans !

La FIOCRUZ (Fundação Oswaldo Cruz) a fêté ses 120 ans le 25 mai 2020. Inspirée de l’Institut Pasteur à Paris avec lequel elle collabore depuis près d’un siècle, la FIOCRUZ a vu le jour en 1900 grâce au médecin et épidémiologiste brésilien Oswaldo Cruz. Son objectif premier était de répondre à la crise sanitaire et d’élaborer des vaccins pour combattre la pandémie de peste bubonique.

Depuis sa création, la FIOCRUZ a une très longue et fructueuse histoire de coopération avec la France et le CNRS. Cette longue amitié entre le CNRS et la FIOCRUZ a été scellée par un nouvel accord en octobre 2019 qui vise à renforcer le partenariat entre ces deux institutions et à promouvoir les recherches conjointes dans le domaine de la santé (voir la Newsletter n°6).

La FIOCRUZ est sans conteste la plus grande institution de recherche et développement en sciences biologiques et médicales d’Amérique du Sud et est, par ailleurs, la seule institution brésilienne faisant partie du réseau mondial Pasteur.

Récemment, le laboratoire Respiratory Viruses and Measles de l’Institut Oswaldo Cruz (IOC/Fiocruz) a été désigné comme un laboratoire de référence par l’Organisation Mondiale de la Santé pour lutter contre le Covid-19 dans les Amériques. Le laboratoire, qui a rejoint le réseau des laboratoires spécialistes de l’OMS pour le Covid-19, va ainsi commencer à réaliser des tests pour diagnostiquer la maladie dans la région.

La FIOCRUZ, qui emploie actuellement 13 000 personnes, est rattachée au Ministère de la Santé et a deux principaux objectifs : d’une part, promouvoir la santé et le développement social et, d’autre part, générer et diffuser le savoir scientifique et technologique. Les actions de la FIOCRUZ, qui s’organise autour de 10 grands instituts, 2 usines et 2 hôpitaux disséminés sur l’ensemble du territoire brésilien, sont très larges :

  • Le développement de projet de recherche ;
  • La prestation de services hospitaliers ;
  • La  fabrication de vaccins, médicaments et kits de diagnostics ;
  • L’enseignement et la formation ;
  • L’information et la communication dans le domaine de la santé, de la science et des technologies ;
  • Le contrôle qualité de produits et services ;
  • L’implémentation de programmes sociaux…

Pour fêter ses 120 ans, la FIOCRUZ a organisé le 25 mai 2020 un événement de célébration sous forme de webinaire, intitulé Fiocruz 120 anos. Em defesa da vida [Fiocruz 120 ans. En défense de la vie]. Cette manifestation, qui a réuni des représentants de nombreuses institutions et laboratoires de recherche brésiliens, a duré près de 3h et a comptabilisé environ 2 250 visionnages en direct. Le webinaire a permis de faire le parallèle entre les conditions dans lesquelles cette institution est née en 1900 pour combattre la peste bubonique et la crise sanitaire à laquelle doit faire face le Brésil aujourd’hui avec l’expansion du Covid19. Cet événement a également été l’occasion de présenter le nouveau centre hospitalier à vocation pérenne, construit sur le campus de la FIOCRUZ pour combattre la pandémie du Covid-19. En plus d’être un hôpital pouvant recevoir des malades, le bâtiment abritera un centre de recherche dédié à l’étude de la maladie.

Nísia Trinidade Lima, Présidente de la Fiocruz

Après une introduction du ministre de la santé par intérimaire, le Général Eduardo Pazuello évoquant « la fierté » d’avoir une institution comme la Fiocruz au Brésil, la manifestation a été inaugurée par la présidente de la Fiocruz Nísia Trindade Lima, première femme à la tête de cette célèbre institution. Elle a évoqué l’histoire de la Fiocruz et les « défis de la pandémie du Covid-19 » d’aujourd’hui et de demain en précisant l’importance des études scientifiques mais également des politiques publiques pour répondre le mieux possible à ce genre de crise.

Sont intervenus également :

  1. Socorro Gross (Représentante de OPAS[1]/OMS do Brasil)
  2. Marcelo Morales (Représentant du MCTIC[2])
  3. Mauro Junqueira (Secrétaire Exécutif CONASEMS[3] et ex-président du CONASEMS)
  4. Elizabeth Campos (Coordinatrice de projets Casa Viva – REDECCAP)
  5. Soumya Swaminathan (Scientifique en Chef à l’OMS)
  6. João Carlos Salles (Recteur de l’UFBA[4])
  7. Eduardo Eugenio Gouvêa (Président de la Firjan[5])
  8. Vitória Oliveira (Coordinatrice de Girl Up Nise da Silveira et membre du corps étudiants de l’EPSJV[6])
  9. Denise Pires (Rectrice de l’UFRJ)
  10. Helena Nader (Présidente d’honneur de la SBPC[7])

Les participants ont pu rappeler l’importance d’une institution comme la Fiocruz au Brésil qui est « un lieu d’excellence : de sciences, de politiques [publiques], de connaissance et d’éducation » [Elizabeth Campos]. Une grande partie d’interventions a souligné le fait que la FIOCRUZ constitue non seulement le patrimoine scientifique national mais aussi un « patrimoine mondial ».

En conclusion, Nísia Lima a rappelé l’importance des institutions scientifiques pour le pays, l’engagement de l’ensemble de collaborateurs de la FIOCRUZ ainsi que les valeurs principales et les piliers de la science moderne qui sont « la liberté et l’éthique dans la société démocratique ».

L’événement est accessible sur le canal Youtube de la Fiocruz : https://www.youtube.com/watch?v=BCSyR0Lhxs0

Programme de la cérémonie du 25 mai

[1] Organisation Pan-Américaine de Santé

[2] Ministère des Sciences, Technologies, Innovations et Communication

[3] Conseil National des Secrétariats Municipaux de Santé

[4] Université Fédérale de Bahia

[5] La Firjan est une organisation privée à but non lucratif qui compte plus de 7 500 entreprises membres. Sa mission est de « promouvoir la compétitivité des entreprises, l’éducation et la qualité de vie des travailleurs de l’industrie et de la société dans son ensemble, en contribuant au développement durable de l’État de Rio ».

[6] École Polytechnique de Santé Joaquim Venâncio

[7] Société Brésilienne pour les Progrès de la Science