Chili

 

Les principales tutelles de la science chilienne sont les suivantes :

Le Ministère de l’Education : Il opère par le biais de la CONICYT qui lui est rattachée.

C’est une agence de promotion et de moyens de la science. Elle dispose de fait d’une très large autonomie.

Le Ministère de l’Économie, dont dépend la CORFO, agence de promotion industrielle chargée de distribuer des fonds liés à la  politique de recherche et d’innovation technologique. Depuis 2011, le programme de financement de laboratoires d’excellence « Initiative scientifique Milenio » en dépend aussi.

– Des ministères techniques tels que le Ministère de la Santé ou le Ministère de l’Agriculture, qui assurent chacun la tutelle de fonds spécifiques en faveur de la recherche dans leur domaine.

 

Les ministères de l’Éducation et de l’Économie sont chargés de la direction et de l’orientation de la recherche et ont constitué le Comité interministériel pour l’innovation.

Le Conseil national d’innovation pour la compétitivité (Consejo nacional de innovación para la competitividad), mis en place en 2005, réunit partenaires institutionnels (dont le Ministère des Finances et les Ministères de l’Agriculture et celui des Travaux publics) et représentants du secteur privé. Il est chargé d’élaborer et de mettre en oeuvre une stratégie commune en matière de recherche, de technologie et d’innovation.

Enfin, il apparaît important de mentionner qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun Ministère pour la recherche. Cependant, cette situation devrait changer très bientôt : le gouvernement a en effet décidé de créer le Ministère de la Science et la technologie, pour un début d’opérations prévu pour septembre 2017. La création de ce ministère s’inscrit dans un contexte où le Chili cherche à diversifier ses secteurs productifs.