Les Observatoires Hommes-Milieux sont des outils de promotion de l’interdisciplinarité mis en place par l’Institut d’Ecologie et d’Environnement (INEE). Ils œuvrent à la connaissance des interactions hommes-milieux et des dynamiques des environnements fortement anthropisés selon une approche en écologie globale.

Les OHM sont construits sur trois blocs de fondation : un fait structurant (socio-ecological framework), un événement fondateur (Disrupting event) et un Objet Focal (Focal Object) :

  • Le fait structurant peut être un bassin minier,
  • L’événement fondateur l’arrêt de l’exploitation
  • L’Objet focal le produit des deux premiers : le bassin minier fermé, spatialement déterminé par les territoires affectés par ces deux premiers items (cf. OHM Bassin Minier de Provence).

Toutes les sciences de l’environnement (sciences de la Géosphère, de la Biosphère, de l’Homme et de la société) vont étudier de manière convergente cet objet unique et partagé, favorisant ainsi l’interdisciplinarité par une pluridisciplinarité éclairée.

Depuis 2007, 12 OHM ont vu le jour.

Annuellement, des appels à projets (recherche, contrats doctoraux, post-doctoraux), des réunions récurrentes ou uniques, des Ateliers de recherche transversaux et groupes de réflexion thématiques, viennent soutenir ce dispositif et faciliter les échanges entre les OHM et les disciplines qui s’y impliquent. Le Labex DRIIHM apporte, outre sa validation et son soutien financier, une dynamisation et des interactions très importantes à ce dispositif qui fonctionne en écosystème.

Les OHM ont pour buts de développer des recherches fondamentales et appliquées et de prêter une attention particulière à la demande sociétale. Au-delà des résultats scientifiques, ils fournissent une compréhension des systèmes sous une forme telle qu’elle puisse aussi venir éclairer au mieux les décideurs politiques, économiques ou sociaux au moment de leurs choix, de la manière la plus circonstanciée et sereine possible. Pour cela, ils sont co-construits à l’amont et co-développés ensuite avec les partenaires majeurs concernés (recherche, société, politiques) et s’attachent à développer une communication en direction des toutes ces communautés. Les OHM sont ainsi explicitement un dispositif qui positionne les chercheurs de toutes les sciences de l’environnement au centre de la recherche ET dans la société.

Plus d’information et points de contact sur le site de l’INEE : https://www.inee.cnrs.fr/fr/ohm