Mission Prospective des laboratoires LAAS et LAPLACE

Workshop CNRS : « Energie : réseaux, internet des objets et optimisation/contrôle »

 

Le bureau du CNRS Brésil et Cône Sud a organisé conjointement avec le Laboratoire LAAS un séminaire sur le thème de l’énergie, dans ses aspects liés à la problématique des Réseaux (réseaux « intelligents », micro-réseaux), à l’Internet des Objets et aux approches d’Optimisation/Contrôle. Le workshop s’est tenu à Rio de Janeiro les 12, 13 et 14 mars 2018, et a reçu l’appui de l’Institut Français du Brésil. Il a regroupé 25 chercheurs provenant de 14 institutions du Brésil, du Chili, de Colombie en plus de la délégation française.

En superposant à un petit réseau de collaborations scientifiques existantes la participation de nouveaux participants, les principaux objectifs étaient d’inciter l’émergence de projets originaux tout en croisant les compétences des différents chercheurs, et de renforcer les collaborations en cours. Une première session dédiée à des présentations générales a permis de dresser un panorama des activités scientifiques des laboratoires LAAS (Liviu Nicu), LAPLACE (Thierry Lebey), LNCC (Artur Ziviani), CMM (Alejandro Jofré), ainsi que des enjeux pour l’énergie solaire au Chili pour l’interconnexion en Amérique latine (Rodrigo Palma) ou encore de l’Institut Serrapilheira (Hugo Aguilaniu) et de son rôle de Fondation tout particulier dans le paysage actuel au Brésil.

La session portant sur « l’Energie pour l’Internet des Objets » a mis en avant les défis en matière d’économie d’énergie sur les réseaux internet par une meilleure caractérisation du trafic (Philippe Owerzarski), par leur modélisation (Artur Ziviani), par un langage de programmation dédié (Francisco Sant’Anna), le développement de réseaux basse puissance (Nicola Accettura) ou encore les approches de Machine Learning (Edmundo de Souza).

La thématique de « l’énergie pour les réseaux de distribution » a été abordée essentiellement par les chercheurs colombiens. Osvaldo Lopez pour l’adaptation de convertisseurs de puissance aux sources d’énergies renouvelables, Fernando Jimenez pour le couplage de système Photovoltaiques à des micro-réseaux DC et Nicanor Quijano pour les approches de contrôle distribué appliquées aux micro-réseaux. Enfin, la supervision de micro-réseaux intelligents a été présentée par Louise Travé-Massuyés du LAAS.

La session « Energie : contrôle et optimisation » a été la plus fortement développée, avec huit exposés, traitant par exemple des stratégies d’optimisation et modélisation pour l’analyse et régulation des marchés de l’énergie, la planification et l’opération de systèmes intégrés par des approches stochastiques, ou les méthodes pour l’efficacité énergétique des systèmes de contrôle.

Enfin une dernière session a abordé des thèmes liés au rôle de l’électronique de puissance pour l’intégration de sources renouvelables à grande échelle dans les réseaux.

 

1ère Rencontre CCIFB CNRS: « RD&I en Energie et Technologies Convergentes »

Photo: Bianca Bruel

La Chambre de Commerce France-Brésil (CCIFB) et le bureau CNRS Brésil et Cône Sud, ont organisé le jeudi 15 mars 2018 à Rio de Janeiro la 1ère Rencontre de Recherche, Développement et Innovation (RD&I), sur le thème de l’Energie et des Technologies Convergentes. L’évènement a réuni les principales entreprises françaises d’Energie et Pétrole & Gaz actives au Brésil, des représentants des Agences de régulation et des chercheurs des laboratoires LAAS et LAPLACE, du Brésil et de Colombie.

Cette rencontre était composée de 4 workshops dans la matinée, et de 3 tables rondes thématiques dans l’après-midi. Le 1er workshop a réuni des représentants de l’Agence Nationale d’Energie Electrique (ANEEL), de l’Agence Nationale de Pétrole, Gaz Naturel e Biocombustibles (ANP) et de l’Entreprise de Recherche Energétique (EPE), qui ont présenté un panorama actuel de RD&I pour le secteur de l’Energie et Pétrole & Gaz. Ces Agences gèrent l’accréditation des universités et l’éligibilité des projets pour les obligations liées aux clauses sectorielles d’investissements en RD&I. L’EPE est actuellement en discussion pour établir un partenariat avec l’Ademe. Les deux sessions suivantes étaient dédiées aux présentations par les entreprises : EDF Norte Fluminense, ENGIE Brésil, Total E&P Brésil, EDF Energies Nouvelles, VINCI Energies et Voltalia ont présenté leurs activités respectives et débattu sur les défis de RD&I pour des sources énergétiques conventionnelles, renouvelables et alternatives. Le quatrième workshop a permis de mettre en avant, outre les activités des Laboratoires LAAS et Laplace, des exemples contractuels de collaborations scientifiques dans le cadre de partenariats public/privé.

Les tables rondes de l’après-midi avaient pour thèmes l’Energie pour l’Internet des Objets, la problématique des micro-réseaux, ainsi que les enjeux pour l’Optimisation et le Contrôle. Elles se sont déroulées en parallèle dans trois salles différentes, et ont été animées par des modérateurs, qui ont stimulé le débat et l’échange d’expériences entre les participants.

 

Retour au sommaire