Programmes Européens

Erasmus+ : Erasmus Mundus Joint Master Degrees

  • Domaine Scientifique : Tous les domaines scientifiques
  • Description : Le programme « Erasmus Mundus Joint Master Degrees » (EMJMD) est un programme de financement d’un groupe d’universités afin qu’elles proposent des bourses de mobilité aux étudiants en master qui souhaitent faire des échanges académiques dans les différentes universités du groupe. Le financement couvre aussi  les frais de gestion de ces bourses ainsi que des échanges de professeurs invités pour des conférences.
    Les étudiants participants au programme se voient délivrer un diplôme de Master conjoint « EMJMD ». Une liste des programmes EMJMD actuels est disponible sur le site de la Commission Européenne.Avant la mise en place d’Horizon 2020 (programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020), il existait sous le même principe des financements de groupes d’universités pour des Doctorats Conjoints. Ce type de financement est désormais remplacé par les projets Marie Curie ITN.
    La liste des doctorats conjoints encore actifs est disponible sur le site de la Commission Européenne.
  • Montant : Chaque groupe d’universités sélectionné reçoit entre 2 et 3 millions d’euros pour financer environ 13 à 20 échanges d’étudiants et 4 professeurs invités. Le montant des bourses allouées à chaque étudiant dépend de chaque université.
  • Date des candidatures : Les groupes d’universités peuvent répondre à l’appel à projet de la Commission Européenne entre Octobre et Mars.
  • Financeurs : Le Programme H2020 de la Commission Européenne. Les EMJMD font désormais partie du groupe d’actions « Erasmus + ».
  • Site d’informations :
    Sur le programme Erasmus + 

    Sur les EMJMD


Marie Curie IF

  • Domaine Scientifique : Tous les domaines scientifiques
  • Description : La bourse Marie Curie « Individual Fellowships » est une bourse individuelle pour chercheurs expérimentés (post-docs sans limite d’âge) voulant travailler dans un nouveau pays (c’est-à-dire ayant résidé moins de 12 mois dans le futur pays d’accueil durant les 3 dernières années).
    Elle couvre le salaire du chercheur ainsi des aides pour les frais de vie, le transport et le regroupement familial, mais ne permettent pas l’achat de matériel ou le recrutement de personnel.Il existe 2 types de bourses Marie Curie IF :

    -Les bourses Global Fellowships (IF-GF) : pour les chercheurs Européens ou basés en Europe depuis 5 ans, voulant travailler temporairement au Brésil ou dans d’autres pays hors d’Europe.
    Elles durent 2 ou 3 ans, mais le chercheur doit obligatoirement revenir travailler en Europe pour les 12 derniers mois.
    Dans ce cas, l’organisation qui touche la bourse et paye le chercheur est celle Européenne des 12 derniers mois. Elle met à disposition son chercheur les premières années à l’organisation non-Européenne.

    -Les bourses European Fellowships (IF-EF) : pour les chercheurs de toutes nationalités voulant travailler en Europe. Elles durent 1 ou 2 ans.
    Pour ce type de bourse, le candidat peut soumettre son projet à différents comités d’évaluation :
    > Soit à l’un des 8 principaux comités d’évaluation, séparés en domaines scientifiques (Chimie, Sciences Humaines et Sociales, Mathématiques, etc.). C’est dans ce cas une bourse IF-EF standard.
    > Soit au comité « Career Restart Panel » (CAR), pour les candidats qui veulent reprendre la recherche après un arrêt de travail d’au moins 12 mois.
    > Soit au comité « Reintegration Panel » (RI) pour les candidats Européens seulement qui veulent revenir travailler sur le long terme en Europe après une période hors d’Europe.En pratique, contrairement aux bourses IF standards, pour pouvoir soumettre un projet aux comités CAR ou RI, il faut avoir résidé moins de 36 mois dans le futur pays d’accueil durant les 5 dernières années.


Marie Curie RISE

  • Domaine Scientifique : Tous les domaines scientifiques
  • Description : Un projet Marie Curie « Research and Innovation Staff Exchange » (RISE) finance des mises à disposition de personnel de 1 à 12 mois en temps plein entre plusieurs organisations de recherche (au moins 3) pendant une période maximale de 4 ans.Les personnes mises à disposition peuvent être des chercheurs jeunes ou seniors, du personnel administratif, des ingénieurs de recherche ou des techniciens.

    Un financement de projet se comptabilise en mois de travail d’une personne mise à disposition : chaque projet ne peut pas dépasser 540 mois de travail d’une personne mise à disposition.Dans un groupe comportant une organisation non-Européenne, il faut au minimum 2 autres organisations Européennes de deux pays différents

    Un projet RISE permet de financer des mises à dispositions d’Europe vers n’importe quel pays mais seuls certains pays non-Européens peuvent recevoir un financement direct de la Commission Européenne dans le cadre du programme H2020.Le Brésil ne faisant pas partie de la liste de ces pays, la Commission européenne ne finance pas directement la participation des organisations brésiliennes dans les projets RISE. Les institutions brésiliennes peuvent néanmoins participer à ce type de projets en finançant la mobilité de son personnel.

  • Montant : 2000€/mois pour aider au voyage et aux frais de vie sur place de la personne mise à disposition, plus 2500€/mois pour financer des activités de mises en réseau (participations à des conférences, whorkshops, consommables, frais administratifs…). Chaque organisation est censée continuer à payer ses salariés mis à disposition.
  • Date des candidatures : Ouverture en janvier, clôture en Avril. Tous les ans. Candidatures disponibles sur la page dédiée.
  • Financeurs : Le Programme H2020 de la Commission Européenne.
  • Site d’informations : http://ec.europa.eu/research/mariecurieactions/about-msca/actions/rise/


Marie Curie ITN

  • Domaine Scientifique : Tous les domaines scientifiques
  • Description : Un projet Marie Curie « Innovative Training Networks » (ITN) finance le recrutement et les échanges de jeunes chercheurs (i.e. qui n’ont pas encore leur doctorat) pour un groupe d’organisations de recherche pendant 4 ans.
    Chaque jeune chercheur est recruté pour une durée de 3 à 36 mois par une organisation et peut être mis à la disposition d’autres organisations du groupe pendant moins de 30% de son temps de recrutement.Parmi les organisations membres, on distingue les Bénéficiaires et les Partenaires. Les Bénéficiaires  vont pouvoir demander et recevoir les  financements, recruter les jeunes chercheurs et les mettre à disposition. Les Partenaires pourront seulement recevoir des mises à disposition de jeunes chercheurs en se faisant aider financièrement indirectement via les Bénéficiaires pour les frais d’accueil.
    Tous les pays membre de l’Union Européenne ainsi qu’une certaine liste de pays non-Européens peuvent être des Bénéficiaires. En revanche, le Brésil ne faisant pas partie de cette liste, une organisation brésilienne ne peut être que Partenaire d’un ITN. Il existe un nombre de Bénéficiaires minimum selon le type de projet ITN que l’on demande, en revanche le nombre de Partenaires est libre.On distingue trois types d’ITN, pour 3 types de groupes d’organisations :

    • Les projets ETN (European Training Networks), qui représentent plus de 80% de l’enveloppe budgétaire des projets ITN, doivent regrouper au moins 3 organisations de 3 pays européens différents. Chaque organisation doit recruter au moins un jeune chercheur, chaque chercheur étant recruté pour une période de 3 et 36 mois. Habituellement un recrutement aboutit par la délivrance du doctorat, mais ce n’est pas obligatoire pour un ETN.
    • Les projets EJD (European Joint Doctorates), anciens « Erasmus Mundus Joint Doctorates », doivent regrouper au moins 3 organisations académiques (i.e. capables de délivrer le doctorat) de 3 pays européens différents. Chaque jeune chercheur recruté doit réaliser une thèse en co-tutelle avec au moins 2 organisations du groupe.
    • Les projets EID (European Industrial Doctorates), doivent regrouper au moins 2 organisations de 2 pays européens différents, une académique (pouvant délivrer le doctorat) et une non-académique (entreprises, ONG…). Chaque jeune chercheur recruté doit réaliser une thèse au sein d’une organisation académique et doit passer au moins 50% de sa période de recrutement au sein d’une organisation non-académique.
  • Montant : Pour chaque chercheur recruté, l’organisation bénéficiaire reçoit environ 4210€ mois pour son salaire et ses frais de déplacement, ainsi que 3000€ par mois pour faire vivre le réseau, financer des visites de chercheurs dans les diverses organisations et encadrer le thésard.
  • Date des candidatures : Ouverture en septembre, clôture en janvier. Tous les ans. Candidatures disponibles sur la page dédiées.
  • Financeurs : Le Programme H2020 de la Commission Européenne.
  • Site d’informations : http://ec.europa.eu/research/mariecurieactions/about-msca/actions/itn
    Les chercheurs individuels peuvent postuler aux postes financés dans le cadre de ces programmes (doctorats). Ils sont systématiquement publiés sur le portail EURAXESS Jobs.


ERC

  • Domaine Scientifique : Tous les domaines scientifiques.
  • Description : L’ERC (European Research Council) est une organisation Européenne qui propose des bourses pour financer pendant maximum 5 ans des chercheurs voulant travailler sur un projet d’excellence scientifique.
    Ces bourses sont attribuées à un chercheur principal de n’importe quelle nationalité, porteur du projet, via une institution d’accueil basée en Europe.Elles peuvent financer l’intégralité des frais directs de recherche (recrutement de chercheurs additionnels de n’importe quelle nationalité, personnel administratif, voyages, équipements…) et une partie des frais indirects (loyer, bureautique…).

    On distingue trois types de bourses ERC :

    Pour les bourses « Starting Grants », le chercheur principal doit :
    > Avoir entre 2 et 7 ans d’expérience de recherche depuis l’obtention de son doctorat.
    > Avoir au moins une publication importante sans l’intervention de son directeur de thèse.
    > Passer au moins 50% de son temps sur le projet pour lequel il a obtenu la bourse et au moins 50% de son temps en Europe.

    Pour les bourses « Consolidator Grants », le chercheur principal doit :
    > Avoir entre 7 et 12 ans d’expérience de recherche depuis l’obtention de son doctorat.
    > Avoir plusieurs publications importantes sans l’intervention de son directeur de thèse.
    > Passer au moins 40% de son temps sur le projet pour lequel il a obtenu la bourse et au moins 50% de son temps en Europe.

    Pour les bourses « Advanced Grants », le chercheur principal doit :
    > Faire état d’un parcours de recherche lui conférant un statut de leader dans son domaine de spécialisation. Pas de limite d’âge.
    > Passer au moins 30% de son temps sur le projet pour lequel il a obtenu la bourse et au moins 50% de son temps en Europe.

  • Montant :
    -Starting Grants : jusqu’à 1,5 million d’euros (2 millions dans certains cas)

    -Consolidator Grants : jusqu’à 2 millions d’euros (2,75 millions dans certains cas)
    -Advanced Grants : jusqu’à 2,5 millions (3,5 millions dans certains cas)
  • Date des candidatures :
    -Starting Grants : Ouverture en octobre, clôture en février. Tous les ans.

    -Consolidator Grants : Ouverture en novembre, clôture en mars. Tous les ans.
    -Advanced Grants : Ouverture en février, clôture en juin. Tous les ans.
  • Financeurs : Le programme H2020 de la Commission Européenne.
  • Site d’informations : Sur le site de l’ERC ou sur cette vidéo explicative


Bourse B.BICE+

  • Domaine Scientifique : Certains domaines scientifiques spécifiques à chaque appel à projet.
  • Description :BICE+ est un programme de coopération internationale (INCO) de la Commission Européenne qui soutient les coopérations bilatérales en recherche et innovation entre l’Europe et le Brésil. Plus d’infos sur « Autres organismes Français et Européens au Brésil »
    Il peut aussi ouvrir des appels à projet pour financer des bourses de mobilité de chercheurs Européens ou Brésiliens voulant participer à des événements montrant les résultats d’une collaboration Europe-Brésil ou des missions de visite en vue de construire une collaboration Europe-Brésil.