Séminaire «Défis mondiaux pour les sciences de l’océan et politiques internationales actuelles»

Ce séminaire régional, organisé conjointement par la Fondation Tara Expéditions, le Centre de Modélisation Mathématiques (CMM UMI CNRS 2807) et l’Ambassade de France au Chili, s’est tenu le 7 septembre 2017 à Santiago, en présence de 150 participants.

Le séminaire a compté sur la participation de Mme Ségolène Royal, Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique, M. Guido Girardi, Sénateur de la République du Chili, M. Eric Karsenti, Directeur scientifique de l’expédition Tara Océan, M. Olivier Fudym, Directeur du bureau CNRS Rio, M. Alejandro Maass, Directeur du CMM, ainsi que d’experts scientifiques sud-américains (Brésil, Argentine, Pérou, Équateur).
Une première session a porté sur « Les révolutions technologiques scientifiques actuelles pour les écosystèmes océaniques ; séquençage ADN/ARN, observations satellites, nouvelles technologies pour une meilleure observation des océans », avec des interventions de Colomban de Vargas, Patrick Wincker, Daniele Ludicone et Lionel Guidi. La conférence plénière donnée par Eric Karsenti était intitulée « Défis pour les sciences de l’océan à travers une approche intégrée et transdisciplinaire ».

Une deuxième session portant sur les « Défis scientifiques régionaux, coopérations et programmes scientifiques internationaux » a été conduite avec des exposés de Alfredo Tello (INTESAL), José Miguel Burgos (SERNAPESCA), Guillaume Holzer (Coral Guardians et Tara Pacific), Paulo Calil (Brésil), Pedro Flombaum et Leonardo Erijman (Argentine) et Jorge Flies (Intendant de Magallanes, Chili). Enfin André Abreu (Fondation Tara Expéditions) a présenté un Bilan sur les processus actuels de gouvernance des océans, et formulé une Déclaration d’intention adressée aux autorités participant à IMPAC4. Jorge Canals, vice-ministre chilien de l’Environnement a prononcé les mots de conclusion du séminaire.

Cette rencontre, soutenue par un projet régional du Fonds d’Alembert consacré à la protection de la biodiversité des océans en Amérique du Sud, était organisée en marge du 4ème Congrès International sur les Aires Marines Protégées (IMPAC4, 4-8 septembre, La Serena), organisé au Chili – et pour la première fois en Amérique Latine – par le Ministère de l’Environnement chilien et l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Avec l’appui du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), la Fondation Tara Expéditions porte un projet de coopération scientifique internationale avec six pays, dont le Chili, l’Argentine, le Brésil. Il s’appuie aussi sur des collaborations importantes en Équateur et au Pérou (voir Nouvelles CNRS Rio N°1), qui visent à former des post-doctorants au développement de nouveaux indicateurs et instruments pour améliorer la gestion de l’Océan et ses ressources.

Le séminaire a bien mis en avant l’intérêt d’une coopération scientifique régionale pour adresser des questions globales à l’échelle de l’Amérique du Sud.

 

Retour au sommaire