Visite du centre d’innovation Pierre Fabre : BIC – Brazilian Innovation Center

Le 15 janvier 2019, à l’occasion de l’ouverture du Centre d’Innovation dermo-cosmétique du groupe Pierre Fabre au Brésil, une première rencontre a eu lieu entre les représentants du CNRS (Olivier Fudym et Alexis Lenoir), de la chambre de commerce France-Brésil (Jacqueline Saad) et la direction du groupe Pierre Fabre do Brasil : Philippe de Carvalho, Directeur Général et Anne-Laure Gaudry, Directrice R&D.

Cette première rencontre a été l’occasion de visiter les locaux du tout nouveau « Pierre Fabre Dermo-Cosmetics (PFDC) Brazilian Innovation Center » et d’évoquer des possibilités de collaborations de recherche, notamment sur les thèmes liés à la connaissance de la peau, au développement d’actifs en lien avec la biodiversité brésilienne etc..

Pierre Fabre est le 2ème laboratoire dermo-cosmétique mondial et le 2ème groupe pharmaceutique privé français, il détient des filiales et bureaux dans 47 pays et distribue ses produits dans plus de 130 pays. Le marché brésilien représente le quatrième marché cosmétique mondial et revêt une importance majeure pour le groupe. La filiale brésilienne est l’une des plus dynamiques du groupe, avec une croissance annuelle moyenne de 24% depuis 5 ans.

Le Brazilian Innovation Center de PFDC poursuivra une triple mission : développer une meilleure compréhension des peaux brésiliennes sur le plan dermatologique et des besoins des consommateurs brésiliens sur le plan sociologique, déceler en amont les tendances d’un des marchés cosmétiques les plus sophistiqués et inventifs au monde, et assurer le développement de nouveaux produits adaptés au marché local. Dirigé par Anne-Laure Gaudry, le BIC dispose actuellement de douze salariés et devrait atteindre une équipe de vingt personnes d’ici 2021, avec une vocation à devenir un centre majeur d’expertise internationale dans le domaine de la dermo-cosmétique.

Visite du BIC, le 15 janvier 2019 avec, de gauche à droite : Alexis Lenoir (CNRS), Anne-Laure Gaudry (Directrice R&D Pierre Fabre Brésil), Jacqueline Saad (Présidente de la Chambre de Commerce France-Brésil), Olivier Fudym (Directeur du bureau CNRS à Rio), Philippe de Carvalho (Directeur général Pierre Fabre Brésil).

L’implantation d’un tel centre au Brésil est lié au potentiel énorme du pays dans le domaine de la cosmétique du fait d’un échantillonnage important en terme de ton de peaux (155 tons observables dans le pays) ou de cheveux (les 8 types de cheveux mondialement reconnus sont présents au Brésil) et d’une biodiversité extrêmement riche.

Les projets envisagés à court terme par le BIC s’articulent autour :

  • Du co-développement d’actifs, ce qui suppose une cartographie des activités de l’ESR dans ce domaine au Brésil pour créer des liens avec les acteurs concernés.
  • De l’étude et du développement des connaissances des différents types de peau au Brésil
  • De programmes de formations : en 2019, l’ensemble du personnel du BIC effectuera un séjour en France afin de mieux connaître l’expertise française dans le domaine de la dermo-cosmétique.

L’enjeu est à terme de faire participer un projet de recherche du BIC des équipes franco-brésiliennes, éventuellement par le bias de thèses ou de contrats post-doctoraux.

Retour au sommaire