L’hydrogène produit par un processus d’électrolyse séparant la molécule d’eau en atomes d’hydrogène et d’oxygène est un moyen efficace de remplacer les carburants polluants par des alternatives vertes à moyen terme.

Les 3 et 4 novembre 2020 a eu lieu le Chili 2020 : Sommet de l’hydrogène vert, le plus grand événement virtuel d’Amérique latine sur ce sujet. Organisée par le Ministère de l’énergie, le CORFO (Corporación de Fomento de la Producción) et la Société allemande pour la coopération internationale (GIZ), cette réunion virtuelle a réuni des autorités et des représentants d’entreprises pour analyser les opportunités et les défis présentés par l’hydrogène vert dans le monde. En outre, une plateforme était mise en place pour faciliter les rencontres entre les différents acteurs de la chaîne de valeur de l’hydrogène.

La manifestation s’est déroulée sur deux jours : le premier jour était consacré à l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les gouvernements, les entreprises et les organisations internationales dans le but d’unir leurs forces pour développer une économie mondiale de l’hydrogène vert.

La deuxième journée, axée sur les rencontres et les contacts, était structurée en trois segments : des entretiens techniques, des réunions d’affaires et une foire technologique virtuelle. Les conférences techniques ont eu le format des séminaires numériques, ouverts à tous les publics, où des représentants du CORFO et de l’industrie ont partagé leurs connaissances sur l’hydrogène vert.

Selon le ministre de l’énergie, Juan Carlos Jobet, le gouvernement souhaite positionner le Chili comme un leader dans la production et l’exportation d’hydrogène vert, en mettant en évidence le potentiel du pays et ses avantages compétitifs.

Le premier jour était marqué par la présence du directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie Fatih Birol, du directeur général de l’énergie de l’Union européenne Juul Jorgensen, des secrétaires d’État allemands Andreas Feicht et Jochen Flasbarth ainsi que des ministres de l’énergie du Royaume-Uni et du Chili. Les représentants de haut niveau de différentes sociétés telles que BU Hydrogen (filiale d’Engie), Fuel Cell & Hydrogen Technologies, Sumitomo, Air Products, RWE Generation, etc. ont également participé à cet évènement. De même, la Banque interaméricaine de développement (BID), la Banque mondiale et les associations internationales du secteur étaient représentées.

Site de l’événement :
https://www.greenh2summitchile.com/?lang=en