La veille – CNRS Amérique du sud (Semaines du 01/04/2021 au 14/04/2021)

Dans le cadre de ses missions, le bureau du CNRS en Amérique du Sud effectue un travail de veille scientifique sur l’ensemble du territoire. Ce bulletin a pour but de rendre compte de cette veille et d’informer notre réseau des événements et avancées scientifiques en Amérique du Sud.

International

  • Avril 2021
Les chiffres clés de la mobilité étudiante dans le monde
La pandémie de Covid-19 a bouleversé la mobilité étudiante internationale. Les confinements successifs, la difficulté de se déplacer et les frontières fermées ont freiné les déplacements. Des pays d’accueil se sont fermés aux étudiants internationaux, parfois complètement (Australie, Nouvelle-Zélande, Chine), parfois en encourageant les inscriptions à distance (États-Unis, Canada). Dans ce contexte, la France a su s’affirmer comme une destination de choix. Les étudiants (en particulier en provenance d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, du Proche-Orient et d’Europe) ont répondu présents, comme le montrent les chiffres qui s’appuient sur des données du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (Études en France) et du Ministère de l’Intérieur (visas). Il est important de noter que la mobilité à partir de l’Amérique du Sud s’est faite principalement dans le cadre individuel, hors programmes de mobilité encadrée. Lire le rapport de Campus France
  • 01/04/2021
Parution du livre “Étonnant chimie” aux CNRS Éditions
Sous la direction de Claire Marie Pradier et coordonné par Francis Teyssandier et Olivier Parisel, le livre Étonnant chimie rassemble les contributions de dizaines de scientifiques, qui mènent des recherches de pointe un peu partout en France. Leurs récits surprenants mèneront le lecteur de la chimie des océans à celle des nuages, au sein même des molécules. Parfums de l’Antiquité, secrets de grands peintres, arôme des vins ou de la cuisine : la chimie est également à la source de grands et petits plaisirs. La chimie n’a jamais été aussi présente dans notre quotidien, et notre avenir rarement aussi dépendant de ses développements. Transformer le CO2 en carburant vert, reproduire des organes par impression 3D, élaborer des molécules visant à mieux soigner des pathologies : les routes que pourrait suivre notre futur se découvrent à travers la cinquantaine de petites histoires étonnantes qui composent l’ouvrage.  Voir le livre

Régional / Amérique du Sud

  • Bureau du CNRS de Rio
Le site du bureau du CNRS de Rio de Janeiro se dote d’une nouvelle rubrique indiquant les mesures sanitaires prises depuis le début de la pandémie par chacun des pays d’Amérique du Sud face à la crise du Coronavirus. Lire la rubrique
  • Avril 2021
Séminaire « La présence de la Chine et de la Russie en Amérique du Sud »
Jeudi 1er avril a eu lieu la deuxième séance du séminaire Enjeux stratégiques dans les Amériques, organisé par l’Institut des Amériques et IRSEM. Elle a porté plus particulièrement sur “Les discontinuités de la présence chinoise et russe en Amérique latine“. Au XXI siècle, la Chine et la Russie ont abordé l’Amérique latine en parallèle, mais avec des approches et des rythmes différents. La première et principale explication est géostratégique, par rapport aux politiques menées par les États-Unis. Par ailleurs, les deux puissances eurasiennes tentent d’obtenir également des avantages matériels au-delà du positionnement stratégique dans les Amériques. Cette double motivation de rapprochement se combine avec les invitations de plus en plus fréquentes des gouvernements latino-américains. Voir l’évènement
  • Avril 2021
Colloque « Un an de covid-19 dans les Amériques » (IdA)
Les 27 et 28 avril 2021 se tiendra le colloque « Un an de covid-19 dans les Amériques »  organisé par l’IdA en partenariat avec iGLOBES, IHEAL/CREDA, Mondes AméricainsCRBC et campus Condorcet.Si les dates exactes de son apparition sur le continent américain sont encore sujettes à caution et si le parcours suivi entre les premières infections et l’apparition d’une situation épidémique ont varié entre les pays, la covid-19 a indubitablement dominé la vie politique, économique, culturelle et sociale des Amériques à partir de mars 2020. Enfermés dans le déni ou poursuivant des politiques précoces et agressives de confinement, tous les états ont dû y faire face. Le colloque, qui se déroulera en ligne, proposera des analyses exploratoires de la pandémie de covid-19 et de son impact sur le continent nord- et sud-américain. Voir l’évènement
  • Avril 2021
Cuba obtient une subvention de 23,9 millions de dollars du Fonds vert pour le climat pour un projet de résilience côtière
Le Fonds vert pour le climat (FVC) a approuvé le 19 mars 2021 un financement de 23,9 millions de dollars pour un projet de résilience côtière « Mi Costa » qui concernera plus de 440 000 Cubains du sud de l’ile. Mis en œuvre par l’Agence de l’environnement du Ministère cubain de la Science, de la Technologie et de l’Environnement (CITMA) avec le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ce projet innovant accélérera la contribution du gouvernement cubain à l’Accord de Paris, en améliorant les approches d’adaptation fondées sur les écosystèmes pour 1 300 kilomètres de littoral dans 24 municipalités. Il fournira également une base importante de soutien pour la mise en œuvre du “Plan d’État pour gérer le changement climatique ‘Tarea Vida’ “. La nation insulaire est très vulnérable aux impacts du changement climatique. Et si le gouvernement cubain a réalisé des progrès en matière de développement durable, l’érosion côtière, les inondations, l’intrusion saline, la sécheresse et l’élévation du niveau de la mer menacent ces avancées économiques et sociales durement acquises. Lire l’article

Argentine

  • 07/04/2021
Édition 2021 des prix RAICES et LELOIR
Le Secrétariat de la planification et des politiques du Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation de l’Argentine lance l’édition 2021 des prix Raices et Leloir. Le prix RAICES est destiné aux scientifiques, chercheurs et technologues argentins qui vivent à l’étranger et qui collaborent activement au renforcement du système national des sciences, de la technologie et de l’innovation. Le prix LELOIR s’adresse aux scientifiques, chercheurs et technologues étrangers qui ont œuvré au renforcement des capacités scientifiques et technologiques de l’Argentine. Ces deux prix visent à reconnaître et à rendre visible les contributions au système scientifique national et à renforcer les liens de coopération internationale. La date de clôture de l’appel est le 12 mai 2021. Voir l’appel 
  • 10/04/2021
Journée de la chercheuse et du chercheur scientifique
En souvenir de la naissance de Bernardo Houssay (1887-1971), éminent scientifique argentin, cofondateur du Conseil national de la recherche scientifique et technique – CONICET et prix Nobel de médecine et de physiologie en 1947, le 10 avril est célébré en Argentine comme la Journée de la chercheuse et du chercheur scientifique.  Lire l’article
  • 16/04/2021
Appel à candidatures du CONICET
Il s’agit d’un appel à candidatures visant à développer trois thématiques prioritaires, à savoir : les sciences vétérinaires ; les sciences marines et la recherche SHS sur la Chine. Les appels se clôturent le 16 avril 2021. Dans le cas des sciences vétérinaires, l’objectif est de renforcer la discipline par l’élargissement et l’incorporation de nouvelles problématiques. En ce qui concerne les sciences marines, les zones marines de l’Argentine sont riches en ressources naturelles, ce qui contribue au développement économique, social et environnemental de notre pays. Enfin, l’importance croissante de l’Asie, et en particulier de la Chine, dans le contexte économique et politique actuel, fait que cette région du monde présente un intérêt significatif pour l’Amérique du Sud en général et pour l’Argentine en particulier. Voir l’appel

Bolivie

  • 10/04/2021
L’observatoire astronomique situé à Tarija fête ses 37 ans
Le planétarium de Santa Ana, situé à Tarija, a été fondé en juin 1982 grâce à un accord de coopération dans le domaine de l’astronomie signé entre l’Académie des sciences de l’URSS et l‘Académie nationale des sciences de Bolivie. Son inauguration a eu lieu le 14 avril 1984 sous le nom d’Observatoire astronomique boliviano-soviétique. Coordonné par l’Université Juan Misael Saracho de Tarija, l’observatoire possède deux télescopes russes et une horloge atomique qui marque l’heure officielle en Bolivie. Lire l’article

 

Brésil

  • 01/04/2021
L’observatoire CoronAmazon : suivi des impacts sociaux de la Covid-19 en Amazonie brésilienne
Lancé en mai 2020 par Émilie Stoll et Elise Capredon, sous l’égide de l’Institut de Recherche en Sciences Sociales sur la biodiversité dans la Caraïbe et les Amériques (IRN IRCAB), l’Observatoire CoronAmazon propose de recenser les impacts sociaux et écologiques de l’épidémie de covid-19 en Amazonie brésilienne. Cet observatoire prend la forme d’une carte intégtative et collaborative sur laquelle chacun peut publier librement des informations de première main (récits, témoignages, communiqués et chiffres institutionnels, campagnes de levées de fonds ou de collecte de nourriture) ou de seconde main (articles de presse, billets de blogs, etc.) Lire l’article 
  • 01/04/2021
Lancement du prix de thèse CAPES 2021
La Coordination pour le Perfectionnement du Personnel de Niveau Supérieur (CAPES) a lancé le Prix de Thèse CAPES 2021, qui récompensera les meilleures thèses de doctorat soutenues en 2020, dans chacun des 49 domaines de connaissance, reconnus par la Fondation. Le choix des travaux sera effectué par des comités scientifiques, en fonction de leur originalité et de leur pertinence pour le développement scientifique, technologique, culturel et social du pays. En outre, la qualité et la quantité des publications résultant de la thèse, sa méthodologie, la qualité de sa rédaction, la structure et l’organisation du texte seront prises en compte. Les lauréats du Grand Prix gagneront une bourse pour un stage post-doctoral dans une institution internationale pour une durée maximale de 12 mois, un certificat et un trophée. Le directeur de thèse recevra un prix de 9 000 réaux pour assister à un congrès international et un certificat de récompense. Lire l’article
  • 13/04/2021
2ème édition des Journées Jeunes chercheurs en Sciences Humaines et Sociales « Regards croisés France-Brésil »
Du 13 au 15 avril 2021, l’Ambassade de France au Brésil et l’Université de Brasilia (UnB) organisent la 2ème édition des Journées Jeunes chercheurs en Sciences Humaines et Sociales : Regards croisés France-Brésil. Ces rencontres sont l’occasion pour des jeunes chercheurs brésiliens, français et européens de présenter leur projet de recherche portant sur la France ou le Brésil, l’occasion de croiser les disciplines et les regards portés sur le pays de l’autre autour de 8 tables rondes thématiques. Voir l’évènement
  • 20/04/2021

1ère rencontre des chercheurs européens au Brésil : création du réseau

EURAXESS Brésil invite des chercheurs européens qui travaillent au Brésil et/ou qui collaborent avec les chercheurs et institutions brésilien(ne)s à participer à une discussion et un tour de table informel en vue de la création d’un réseau de la diaspora scientifique européenne dans le pays. La réunion aura lieu virtuellement le 20 avril, de 9 h à 12 h 30 (heure de Brasilia).

Lire l’article (https://euraxess.ec.europa.eu/worldwide/brazil/first-meeting-eu-researchers-brazil ) /
Pour assister à la réunion, cliquer ici (https://euconf-eu.zoom.us/j/92762645980?pwd=UFpBY0xrbVpma01TK3h0OVdlbytRQT09#success )

Chili

  • 08/04/2021
Workshop du Laboratoire Franco-Chilien pour l’Astronomie (FCLA) – 8 avril 2021
Le Laboratoire Franco-Chilien pour l’Astronomie a organisé le 8 avril 2021 un atelier en ligne de présentation de ses équipes et de ses activités. Voir le programme
  • 01/04/2021
L’étonnante plasticité des escargots de mer en Antarctique
L’immense biodiversité des écosystèmes de Patagonie et d’Antarctique offre un terrain d’étude exceptionnel aux chercheurs de différentes disciplines qui souhaitent comprendre comment les organismes ont évolué en s’adaptant aux événements géologiques, climatiques et océanographiques qui se sont produits au cours des 50 derniers millions d’années. L’étude publiée dans la revue scientifique Molecular Phylogenetics and Evolution par une équipe de recherche dirigée par le Dr Claudio González-Wevar, chercheur au Centre de recherche sur la dynamique des écosystèmes marins à haute latitude (IDEAL) de l’Universidad Austral de Chile (UACh) porte sur l’évolution du genre Margarella, un gastéropode méridional. La recherche a consisté à faire des reconstructions phylogénétiques et des analyses de population chez sept espèces nominales de Margarella, distribuées en Antarctique et dans la zone subantarctique. Les scientifiques ont découvert que, malgré les formes et couleurs très variées de ces escargots de mer, ils partagent la même unité génétique : il s’agit par conséquent de la même espèce. Lire l’article

 

  • 09/04/2021

Le Président de la station biologique Senda Darwin, distingué par le prix Robert H. Whittaker pour ses travaux sur le changement climatique

Le docteur en botanique et enseignant de la faculté des sciences biologiques de l’Université du Chili, Juan Armesto, a été récompensé par le prix Robert H. Whittaker, décerné par l’Ecological Society of America (ESA) pour son « leadership et sa remarquable créativité ».  Cet expert en écologie et Président de la station biologique Senda Darwin, qui a également été élu cette année membre de l’Académie des sciences du Chili, a estimé que ce prix lui permettrait de mettre en avant les axes de recherche dans lesquels il travaille actuellement, à savoir le changement climatique, l’impact des émissions de gaz à effet de serre et la capacité des systèmes écologiques à amortir, compenser ou s’adapter. Lire l’article 

 

  • 10/04/2021
La goélette Tara est arrivée à Concepción, la troisième escale chilienne de la Mission Microbiomes
La Fondation Tara Océan, première fondation reconnue d’utilité publique consacrée à l’Océan en France, mène une révolution scientifique autour de l’Océan. Elle développe une science de l’Océan ouverte, innovante et inédite qui nous permettra demain de prédire, anticiper et mieux gérer les risques climatiques. Elle utilise une expertise scientifique de très haut niveau pour sensibiliser et éduquer les jeunes générations, mobiliser les décideurs politiques et permettre aux pays émergents et en développement d’utiliser ce nouveau savoir autour de l’Océan. Véritable laboratoire scientifique flottant, la goélette Tara a déjà parcouru plus de 375 000 kilomètres, faisant escale dans plus de 60 pays lors de 4 expéditions majeures, menées en collaboration avec des laboratoires internationaux d’excellence (CNRS, CEA, PSL, EMBL, MIT, NASA…). La goélette Tara est arrivé le samedi 10 avril à Concepción, la deuxième agglomération du Chili au niveau économique et démographique après celle de Santiago. Voir l’évènement 
  • 10/04/2021
Atelier « Les océans et le changement climatique : en route vers la COP 26 » le 21 avril 2021
Le CMM, la Fondation Tara et l’Ambassade de France au Chili organisent un atelier le 21 avril « De la science à la politique », consacré à des questions des océans, de la pollution et des changements climatiques. Pour plus d’information contacter le CMM.

 

Colombie

  • 02/04/2021
Les lamantins, une espèce en voie de disparition
Depuis 2019, la biologiste colombienne Susana Caballero surveille les populations de lamantins. Elle collabore par ailleurs avec les communautés pour renforcer les pratiques d’écotourisme et de pêche responsables qui contribuent à la conservation de ces animaux. Avec un groupe d’étudiants de l‘Université de Los Andes, Susana a entrepris en 2019 un voyage visant à identifier –par la technique de l’ADN environnemental– les lieux où vivent les lamantins. Le fleuve San Juan dans le Magdalena Medio, le marais de Lorica, le canal Dique et l’une des embouchures du fleuve Atrato, dans le golfe d’Urabá, sont les principaux lieux de leur habitation. La technique de l’ADN environnemental permet d’obtenir des informations sur la biomasse de différentes espèces en des points précis des écosystèmes aquatiques. Pour ce faire, des échantillons d’eau, qui sont prélevés et filtrés, révèlent des traces d’ADN de lamantins et d’autres espèces. Lire l’article
  • 05/04/2021
La qualité de la production scientifique colombienne en baisse
L’importance de la production scientifique pour le pays n’a jamais été aussi forte qu’au moment de la pandémie, même si elle ne se limite évidemment pas à un contexte particulier. “Un pays qui ne comprend pas que la science et la technologie font partie intégrante de l’économie, du développement économique et productif, se trompe lourdement”, affirme Diego Silva, économiste et directeur de l’Observatoire de la science et de la technologie (OCyT).Bien que la Colombie se soit améliorée sur certains points, comme le nombre de publications, elle a encore beaucoup de marge pour s’améliorer dans d’autres aspects, comme les citations et les co-publications. Selon l’analyse de l’OCyT des publications scientifiques colombiennes, si leur quantité ne cesse d’augmenter, leur impact international baisse d’une année en année. En outre, on note une prévalence de la capitale par rapport aux institutions/chercheurs en province et celle des sciences exactes par rapport aux sciences humaines. Les universités qui concentrent la majorité des publications du pays sont l’Université nationale, l’Université d’Antioquia et l’Université des Andes. Lire l’article

Equateur

  • 05/04/2021
Entretien avec Patricia Castillo Briceño,  biologiste marine équatorienne
La contribution des femmes à la science n’a pas toujours été reconnue. Dans un entretien accordé à “Global Voices”, Patricia Castillo Briceño, codirectrice du projet EBIOAC (Equatorial BIOMA and Ocean Acidification) et cofondatrice du Réseau équatorien de femmes scientifiques (REMCI), revient sur son parcours effectué en partie en France, en Espagne et au Royaume Uni. Elle s’interroge également sur les politiques éducatives en relation avec l’égalité de genres et la valorisation des études scientifiques pour les filles.  Lire l’entretien

Guyane

  • Écriture
Une Bande dessinée sur la recherche en Amazonie
Laure Garancher, scénariste, illustratrice et auteure, a vu sa bande dessinée « À la recherche de l’Amazonie oubliée », publiée aux éditions Delcourt début mars 2021. Le livre retrace les étapes de la mission scientifique du projet LongTime qu’elle a accompagnée notamment dans la station des Nouragues et qui associe unevingtaine de chercheurs, de l’anthropologue au botaniste, en passant par la mycologue ou l’anthracologue. Elle revient aussi sur les métiers de la recherche et l’histoire de l’Amazonie. Le lancement officiel s’est tenu au Museum d’Histoire Naturelle de Toulouse dans le cadre de l’exposition Oka Amazonie, une forêt habitée.  Voir la vidéo

 

Paraguay

  • 09/04/2021 
La chaire de science, technologie et société du CONACYT
La chaire de science, technologie et société est une initiative du Conseil national de la science et de la technologie (CONACYT). Avec le soutien de l’Organisation des États ibéro-américains pour l’éducation, la science et la culture (OEI) et de la Faculté polytechnique de l’Université nationale d’Asuncion (UNA), la 5e édition du programme “Éduquer pour participer” a formé un total de 167 enseignants de tous niveaux et de tout le pays. L’objectif de cette formation est d’intégrer les connaissances dans le domaine scientifique socialement contextualisées. La formation s’est déroulée de mars à novembre 2020 sur la plateforme virtuelle du CONACYT, avec une charge horaire de 250 heures.

Lire l’article

Pérou

  • 11/04/2021
Des chercheurs péruviens analysent les concentrations de métaux de haute technologie dans les gisements andins
Afin de contribuer au développement du secteur minier et à son alignement sur les besoins du marché mondial, la Pontificia Universidad Católica del Perú (PUCP), avec le soutien de Fondecyt, une unité d’exécution de CONCYTEC, développe une recherche axée sur l’exploration de métaux et de métalloïdes considérés comme stratégiques tels que l’indium, le germanium, le gallium, entre autres, dans des gisements situés dans les Andes centrales. Le Pérou produit 1% de l’indium raffiné dans le monde, soit environ 10 tonnes, ce qui le place au 8e rang des producteurs. L’indium, le germanium et le gallium sont des éléments essentiels des alliages métalliques qui sont utilisés dans la fabrication d’une grande variété d’appareils numériques ou dans la production d’énergie électrique par des moyens renouvelables (panneaux solaires photovoltaïques ou batteries moins polluantes). Cette initiative aura un impact direct sur l’économie péruvienne et sur l’utilisation des ressources stratégiques. Lire l’article
  • 09/04/2021
Tissus élaborés au Pérou qui empêchent la contagion
Après près d’un an de recherche, une équipe de chercheurs de l’Université nationale d’ingénierie (UNI) est parvenue à fabriquer un tissu capable de désactiver jusqu’à 99% des virus, même après 20 lavages, ce qui contribuera à la prévention des infections par le covid-19. Les propriétés du tissu ont été validées par Nelson Labs, aux États-Unis, selon Jose Luis Solis, responsable du projet. Le projet est né au début de la pandémie et a reçu deux subventions de financement de la part de CONCYTEC (400 000 soles), ainsi que le soutien d’UNI et de l’entreprise textile San Jacinto S.A (8.000 dollars). Le tissu pourrait être utilisé dans les uniformes médicaux, ainsi que pour la fabrication des vêtements de prévention tels que les combinaisons. Lire l’article
  • 05/04/2021
Dispositif numérique pour la préservation des forêts péruviennes

L’Institut de recherche de l’Amazonie péruvienne (IIAP), avec le soutien de Fondecyt, a mis en place un dispositif qui, grâce à l’utilisation d’une technologie facile à installer sur un Smartphone, contribuera à la préservation des forêts péruviennes grâce à l’identification des espèces forestières ayant une forte importance économique et écologique pour la région de Loreto qui possède la superficie de 368 851 km². L’initiative, menée par Erwin Dianderas Caut, présente des solutions technologiques pour augmenter le contrôle de l’extraction des arbres. En effet, le plus grand problème socio-environnemental auquel est confrontée l’Amazonie péruvienne est l’exploitation forestière clandestine. Selon la Banque mondiale, 80% du bois péruvien exporté est illégal.  Lire l’article

  • 02/04/2021
Archéologie : une fresque vieille de plus de 3 200 ans découverte au Pérou
En 2020, les agriculteurs de la région de Virú, dans le nord du Pérou, qui réalisaient des travaux d’agrandissement de leurs cultures, ont découvert la peinture murale géante qui constituerait une partie d’un temple précolombien. L’équipe de l’archéologue Régulo Franco Jordán, connu pour avoir découvert le tombeau de la Dame de Cao, n’a pu initier les fouilles archéologiques, reportées à cause de la pandémie, qu’en mars 2021. La fresque de 15 mètres de diamètre sur 5 mètres de haut, représenterait un dieu-araignée, une divinité propre à la culture cupisnique. On évalue son âge à plus de 3 200 ans. Lire l’article
  • 31/03/2021
Bourses doctorales franco-péruviennes
La CONCYTEC, par le biais de son unité d’exécution FONDECYT, a annoncé la liste des lauréats des bourses d’études du programme de l’École doctorale franco-péruvienne en sciences de l’ingénieur et géosciences (EDFPCIG). Le montant du financement est de 34 000 euros par bénéficiaire pour une période de 36 mois. Les études en France s’effectuent dans le cadre d’un séjour de recherche au cours de la deuxième année d’études.  Lire l’article

Uruguay

  • 09/04/2021
Les effets de la drogue sur le cerveau des adolescents
Gabriel Rossi, psychiatre pour enfants et adolescents, a publié avec Miguel Carabajal et Allen Botrrill un ouvrage intitulé « Les adolescents et la marijuana. Des pistes pour les parents et les éducateurs » aux Éditions Planeta, sur les effets de la marijuana sur le cerveau des adolescents. Le livre rassemble les preuves scientifiques indiquant que l’usage de drogues dès le début de l’adolescence peut être lourd de conséquences sur le développement cérébral. En dehors des attaques de panique ou des épisodes psychotiques, on observe chez les jeunes consommateurs de cannabis une altération de la mémoire récente et des fonctions cérébrales supérieures, voire un déficit de la coordination motrice. Ce sont les premiers effets, les plus visibles Les auteurs proposent par ailleurs des recommandations aux parents pour assurer une prévention efficace des drogues à la maison. Lire l’article
  • 09/04/2021
Avantages fiscaux pour les entreprises investissant dans la recherche
La loi 19.739 établit la possibilité de crédit d’impôt accordé aux entreprises privées pour leurs activités de recherche et développement (R&D). L ‘ANII est désignée comme l’entité technique chargée de mettre en œuvre les conditions de cette mesure. Le crédit d’impôt peut arriver à hauteur de 35% des dépenses voire à 45% dans le cas de projets développés conjointement avec des centres technologiques ou des universités.  Lire l’article
  • 05/04/2021
Innovation : exemple du Chili pour l’Uruguay
Le mardi 6 avril, l’ANII et BID Lab ont tenu un événement en ligne sur la façon dont les agences gouvernementales peuvent innover avec des solutions développées par le secteur privé – entreprises, entrepreneurs – et universités. L’événement a présenté les enseignements du Government Lab du Chili, partagés par son directeur exécutif, Roman Yosif qui se consacre à l’innovation publique depuis plus de 6 ans et a dirigé plusieurs projets visant à transformer le secteur public chilien. En 2020, il a été désigné comme l’un des “100 jeunes leaders” du Chili. L’événement s’adressait aux responsables d’entreprises et d’organismes publics, ainsi qu’aux chercheurs, innovateurs et entrepreneurs qui développent des produits et services innovants pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Voir la vidéo
  • 05/04/2021
L’Institut Pasteur Montevideo a lancé la semaine dernière Lab+ Venture Builder
L’Institut Pasteur Montevideo a lancé la semaine dernière Lab+ Venture Builder au cours d’une cérémonie virtuelle qui s’est faite en présence notamment du Président de la république uruguayen et du Ministre de l’éducation et de la culture. L’objectif de ce projet ambitieux, en phase avec le plan stratégique de IPM (2020-2025), est de rassembler des fonds –principalement de nature privés– pour 35M de dollars sur 8 ans. Cet argent sera destiné à financer l’innovation scientifique et pharmaceutique et des incubateurs dans les sciences de la vie et à faciliter la création de start-ups dans ce domaine. Ce projet est appuyé par un fonds de capital risque, Ficus Capital, implanté en Uruguay qui a déjà soutenu un spin off de Pasteur, Eolo Pharma. Ce fonds pourrait constituer une opportunité pour permettre de positionner des capitaux français et impliquer d’avantage l’écosystème de la filière santé en lien avec les acteurs scientifiques . Lire l’article